Horeca: 9% de travailleurs de plus qu’avant le Covid

Dans notre pays, le secteur de l’hôtellerie et de la restauration est à nouveau en plein essor. Cet été, de plus en plus de Belges profitent d’un moment sur une terrasse ou d’un repas dans leur restaurant préféré. L’emploi dans l’hôtellerie et la restauration a également augmenté en raison de cette tendance positive. Dans le secteur belge de l’hôtellerie et de la restauration, l’emploi a augmenté d’un peu plus de 40 % par rapport à l’année dernière.

Autre fait intéressant, le nombre total de personnes travaillant dans notre secteur de la restauration est aujourd’hui supérieur de 9 % à celui d’avant le coronavirus. Malgré cela, il est toujours difficile pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie et de la restauration de trouver des employés qualifiés. Si la pénurie de main-d’œuvre n’avait pas été aussi aiguë, il y aurait eu encore plus de travailleurs dans l’hôtellerie et la restauration, selon l’Acerta.

La moitié du personnel est composée d’étudiants et de travailleurs flexi-job

Par rapport à la crise que nous avons connue en 2020 et 2021 à cause du Coronavirus, l’augmentation des travailleurs permanents dans l’hôtellerie et la restauration n’est pas non plus négligeable. 42,4% des travailleurs de l’hôtellerie et de la restauration ont actuellement un contrat à durée indéterminée ou déterminée. En raison de la fermeture obligatoire de l’hôtellerie et de la restauration, une grande partie de ces employés étaient encore au chômage temporaire il y a deux ans. Les travailleurs flexibles, qui comprennent à la fois les étudiants et les travailleurs flexibles, représentent désormais plus de la moitié (55,9%) de tous les travailleurs du secteur : 34,4% d’étudiants et 21,5% de travailleurs flexibles. 1,7% des employés du secteur de l’hôtellerie et de la restauration sont actuellement au chômage temporaire.

Amandine Boseret, experte horeca au sein d’Acerta Consult, explique : « La proportion de travailleurs permanents est presque revenue à son niveau d’avant la crise du coronavirus. Bien que nous devions nous en réjouir, la pénurie de main-d’œuvre reste aiguë dans le secteur, ce qui empêche les exploitants horeca de pouvoir facilement recruter de nouveaux collaborateurs. En outre, certains travailleurs permanents ont travaillé dans d’autres secteurs au cours des deux dernières années pour éviter de rester à la maison au chômage temporaire. Le nombre de travailleurs flexi-job et d’étudiants jobistes est également revenu à la normale. Si ces travailleurs flexibles sont généralement les derniers à revenir après les périodes de crise, leur retour s’accélère en raison du départ de ces travailleurs permanents. »

Comment au mieux gérer votre personnel horeca?

l’industrie de l’horeca attire donc en grande partie des employés qui ne prévoient de travailler qu’une courte période. Les étudiants, flexi-jobs ou encore les extras. Créez des plannings flexibles adaptés à votre secteur et aux statuts de vos employés. Avec la pénurie de la main d’œuvre, il est important de fidéliser ses employés en proposant des horaires flexibles (lien Shyfter), une structure de récompense attrayante et de favoriser l’équilibre entre le travail et la vie personnelle. Offrez par exemple la possibilité à vos employés de demander moins ou plus d’heures de travail . Communiquez les horaires à temps pour que vos employés puissent planifier leurs activités personnelles et savent à quoi s’attendre. 

Source: https://www.acerta.be/fr/a-propos-dacerta/dans-la-presse/augmentation-de-pres-de-10-du-nombre-de-travailleurs-dans-lhoreca-par-rapport-a-la-periode-precedant-la-crise-du-coronavirus

Horaires flexibles

Les horaires de votre personnel changent tout le temps ?
Optez pour Shyfter et adaptez vos horaires facilement en fonction du rythme de votre activité.

Horaires fixes

Les horaires de votre personnel sont presque toujours identiques ?

Pointage

Pointer avec Shyfter ? Rien de plus facile.
Sur tablette ou sur smartphone, vos collaborateurs peuvent pointer sur leur lieu de travail ou en itinérance.