Logiciel de gestion d'horaires et planning du personnel.

Analyse du marché du travail pour le premier trimestre 2022

Par rapport à la même période en 2021, l’emploi salarié a connu une forte reprise au premier trimestre 2022.

Ces restrictions ont également été beaucoup moins drastiques qu’au cours du premier trimestre 2021. Le nombre de personnes avec un emploi (travailleurs occupés) a fortement augmenté (+2,2%), mais le nombre d’emplois (postes de travail) (+3,1%) a augmenté de façon plus importante. L’augmentation plus vigoureuse du nombre de postes de travail résulte de la croissance particulièrement forte du nombre de flexijobs, des emplois généralement occupés par des personnes qui ont déjà un autre emploi.

En raison de l’impact plus limité des mesures corona sur le chômage temporaire et de la reprise de la croissance, le volume de travail (exprimé en équivalents temps plein) a fortement repris (+5,8%).

Crise du coronavirus et marché du travail

La fermeture totale ou partielle de beaucoup d’entreprises s’exprime principalement de deux manières sur le marché du travail : l’augmentation du chômage temporaire et la cessation ou le non-renouvellement des contrats temporaires. Ces deux phénomènes sont visibles dans les chiffres mais de manière différente.

En cas de chômage temporaire, le lien entre le travailleur et l’employeur est maintenu mais, soit aucune prestation de travail n’est fournie  soit, seules des prestations partielles sont effectuées. Il en résulte une baisse directe du volume de travail en équivalents temps plein.

La cessation ou le non-renouvellement de contrats temporaires conduit, surtout dans les secteurs recourant à de nombreux contrats temporaires (secteur du travail intérimaire, horeca…), à une diminution immédiate du nombre de postes de travail. Etant donné que ces emplois très temporaires (tels que les flexi-jobs dans le secteur de l’horeca) sont souvent des emplois additionnels, la baisse du nombre de travailleurs occupés est moins prononcée. De même, la perte en volume de travail pour ces emplois est plutôt limitée.

Analyse sectorielle

Note méthodologique

Un ajustement méthodologique a été effectué suite à un changement dans la déclaration ONSS. Suite à ce changement,  tous les mandataires locaux (bourgmestres, échevins, etc.) ont été inclus, même s’ils bénéficiaient déjà d’une protection sociale en vertu d’une autre qualité ou d’une autre activité professionnelle. De même, les pompiers et les ambulanciers volontaires ont également été inclus pour autant qu’ils bénéficient d’une indemnité minimale pour prestations non exceptionnelles. En conséquence, 5.500 postes de travails supplémentaires ont été ajoutés, le nombre de salariés occupés (personnes ayant un emploi) a augmenté d’environ 2.500 unités et le volume de travail supplémentaire  a progressé d’environ 3400 équivalents-temps-plein. Cet ajustement est concentré dans le secteur « Administration publique » et relève entièrement du « Secteur public – Administrations locales et provinciales ».

Agriculture, sylviculture et pêche

Dans l’agriculture et l’horticulture, l’emploi salarié concerne en grande partie du travail saisonnier sous forme de travail occasionnel. Le nombre de postes de travail au 31 mars 2022 était supérieur de 1,3% à celui de 2021. Le volume de travail du premier trimestre était supérieur de 3,3% à celui du premier trimestre de 2021.

Industrie et construction

Les mesures corona imposées n’ont pas eu beaucoup d’impact direct sur l’industrie et la construction. L’évolution de secteurs tels que l’industrie et la construction est davantage déterminée par l’évolution de la demande et de l’offre de matières premières et de composants.

Au premier trimestre 2022, tant le nombre de postes de travail (+1,4% par rapport à 2021) que le volume de travail (+4,3% par rapport à 2021) ont augmenté dans le secteur de l’industrie, l’énergie et la construction.

Dans la plupart des sous-secteurs, le volume de travail et le nombre de postes de travail ont augmenté par rapport au premier trimestre 2021. Les plus fortes croissances sont l’industrie pharmaceutique (+3,9% en postes de travail et +3,7% en volume de travail), l’industrie alimentaire (+2,6% en postes de travail et +5,3% en volume de travail) et la « Fabrication de machines et d’équipements n.c.a.” (+2,9% en postes de travail et +5,4% en volume de travail). Le secteur « Fabrication de matériels de transport » est à la traîne, avec une baisse du nombre de postes de travail et seulement une légère augmentation du volume de travail (-1,3% et +0,8% respectivement par rapport au premier trimestre 2021).

Dans le secteur de la construction, tant le nombre d’emplois (+1%) que le volume de travail en équivalent temps plein (+7,4%) ont augmenté par rapport au premier trimestre 2021. L’augmentation du volume de travail résulte en grande partie d’une météo plus favorable.

Secteurs des services

Dans les services commerciaux, beaucoup de secteurs ont été confrontés à une fermeture totale ou partielle. La plupart des restrictions ont été levées au premier trimestre 2022, et ces secteurs ont donc été moins impactés qu’au premier trimestre 2021.

Globalement, le nombre de postes de travail ainsi que le volume de travail ont bien augmenté (respectivement +5,4% et +9,5% par rapport à 2021). Dans quasiment tous les sous-secteurs, la tendance est positive, seul le secteur financier continue de subir une baisse structurelle de l’emploi. Par contre, la tendance est structurellement fortement positive pour le secteur de « l’information et la communication » (+6% en postes de travail, +8% en volume de travail) et celui des « professions libérales et activités scientifiques et techniques » (+5% en postes de travail, +7% en volume de travail). Le secteur « Services administratifs et de soutien » se redresse de manière importante en raison de l’impact plus limité des mesures corona et de la relance générale qui entraîne de fortes augmentations dans le secteur de l’emploi intérimaire.

Dans le secteur de l’horeca, où de nombreux travailleurs ont des contrats courts, les mesures restrictives mènent rapidement à de fortes diminutions en termes de postes de travail. Ces emplois sont également rapidement pourvus lorsque les restrictions sont levées. Le nombre de postes de travail a augmenté de manière importante par rapport au premier trimestre 2021 (+36%) et le volume de travail a triplé (+207%). Toutefois, l’emploi dans le secteur de l’horeca en termes de volume de travail reste inférieur de près de 10% au niveau de 2019.

Dans les services non commerciaux, l’impact de la crise corona sur l’emploi a été assez limité. Ce sont principalement les secteurs «arts, spectacles et loisirs, sports » et « autres services à la personne » qui ont dû réduire ou arrêter complètement leurs activités. Au premier trimestre 2022, on relève une augmentation du nombre de postes de travail (+1,5% par rapport à 2021) et du volume de travail (+2,8% par rapport à 2021). On note une croissance principalement dans l’enseignement (+1% en postes de travail et +1,5% en volume de travail par rapport à 2021) ainsi que dans les soins de santé et les services sociaux (+0,9% en postes de travail, +1,7% en volume de travail par rapport à 2021). Pour le secteur « arts, spectacles et loisirs, sports », il y a eu une forte reprise par rapport au premier trimestre 2021 (+14,5% en postes de travail, +41% en volume de travail) et l’emploi retrouve son niveau de 2019.

Travail intérimaire

La demande de main-d’œuvre par le biais du travail intérimaire s’est fortement redressée. A la fin du mois de mars 2022, on dénombrait 12% de postes de travail de plus qu’à la fin du mois de mars 2021 (+13% pour les ouvriers, +10% pour les employés). De même, le volume de travail en équivalents temps plein a fortement augmenté par rapport au premier trimestre 2021 (+10% ; +13% pour les ouvriers, +6,5% pour les employés).

Privé versus public

L’augmentation du nombre de postes de travail a eu lieu tant dans le secteur privé (+3,9% par rapport à 2021) que dans le secteur public (+0,5% par rapport à 2021, corrigé de l’adaptation méthodologique).

L’augmentation du volume de travail s’est principalement produite dans le secteur privé (+7,9% par rapport à 2021). Dans le secteur public, l’augmentation du volume de travail est plus limitée (+0,5% par rapport à 2021, corrigé pour l’adaptation méthodologique).

Profil des travailleurs 

L’augmentation du nombre de postes de travail a été un peu plus forte chez les hommes (+3,2%) que chez les femmes (+2,9%). La reprise du volume de travail a également été un peu plus forte pour les hommes (+6,3% chez les hommes et +5,3% chez les femmes).

L’augmentation du nombre d’emplois a été la plus forte pour les tranches d’âge les plus jeunes, mais celles-ci avaient également été les plus sévèrement touchées durant le crise corona. La reprise du volume de travail a été surtout marquée chez les groupes d’âge les plus jeunes (+11% chez les jeunes de moins de 25 ans, +5,4% chez les 25-39 ans).

L’augmentation du nombre de postes de travail a été la plus forte parmi les habitants de la région bruxelloise (+3,7%, contre +3,0% pour la région flamande et 2,4% pour la région wallonne) et la reprise du volume de travail a aussi été la plus forte chez les résidents de la région bruxelloise (+8,5%, contre +5,4% dans les 2 autres régions). La différence d’augmentation du nombre de postes de travail par rapport au nombre de salariés occupés (due, entre autres, à l’augmentation du nombre de flexijobs) est la plus forte en région flamande. Le nombre de salariés occupés de la région flamande et de la région wallonne augmente de la même manière (+2%) et le nombre de salariés de la région bruxelloise augmente de 3,5%.

Plus d’informations

Estimations rapides de l’emploi

Source : https://www.onss.be/actualites/2022/07/04/analyse-du-marche-du-travail-pour-le-premier-trimestre-2022

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Logiciel de gestion horaires

Planning

Facilitez-vous la vie avec vos horaires. Nous avons développé une interface intuitive et facile.

Pointage

Vos employés enregistrent
leurs temps de travail et le détail de leur activité sur la journée.

export fiches prestations

Rapports

Créez des rapports conçis et précis au format Excel directement depuis vos horaires.

Plus de 15.000 utilisateurs. rejoignez la communauté.

Révolutionnez vos plannings maintenant.